Vous vous demandez peut-être d’où vient le nom Will2Go ? Ou pourquoi utiliser le chiffre 2 dans ce nom et le mettre à l’envers dans mon logo ?

Le « will to go » est un terme qui nous vient d’Alaska, utilisé dans le monde du mushing pour qualifier cette envie incroyable qu’ont les chiens de traîneau de vouloir aller toujours de l’avant, lorsqu’ils sont à l’attelage. Perdre le « Will to go » de son attelage ou de son chien de tête est ce que redoute peut être le plus un musher lors d’une course moyenne ou longue distance, voire lors d’un simple entraînement. Dans ces 3 petits mots se concentre tout le désir de partir et surtout d’avancer chez le chien de traineau. Le besoin d’entendre le « Go » du démarrage qui va les libérer vers la piste dans un élan formidable. Cette vision résume parfaitement l’approche de notre cabinet de coaching ! Notre objectif est de vous aider à retrouver l’envie d’aller de l’avant, vous redonner l’élan dont vous avez besoin pour avancer…

« De cette envie de courir, que les chiens manifestent depuis leur plus jeune âge. De ce partage naît une complicité aussi rare que cette relation peu commune entre un homme et un animal. Perdre le « will to go », c’est ce qui peut arriver de pire au musher. […] Pour éviter d’en arriver à cette extrémité, il ne faut jamais aller au-delà de ce que les chiens peuvent faire et anticiper leur fatigue […]. En un mot, il faut les comprendre, les aimer. Alors ils vous le rendent bien et vont même au-delà de leurs forces et de leurs envies pour vous donner satisfaction. »

Nicolas Vanier

Quant au chiffre « 2 », il fait référence à deux belles rencontres, à l’origine de la création de Will2Go. Ce chiffre symbolise également pour moi la sensibilité, l’équilibre et la clairvoyance. La création du logo devait figurer un chiffre « 2 » autant dans la symbolique que dans l’expression. Il garde son sens phonétique du « to » en anglais.

Ce « 2 » est à l’envers pour deux raisons : il représente la dynamique de regarder vers l’avenir, devant soi. C’est également une invitation à une image de gestalt, une optique dynamique afin d’illustrer la capacité d’adaptation, un mini processus de conduite du changement.